Nom de domaine d'entreprise

Définir une stratégie de nom de domaine, réserver un nom de domaine, le transférer, le renouveler ? Voici quelques rappels pour bien gérer vos noms de domaine d'entreprise.

C'est un fait, notre monde est définitivement connecté, le business ne peut plus se faire en ignorant Internet. Dans ce contexte, votre présence passe par votre site web. Son adresse — son nom de domaine — est véritablement l'enseigne de l'entreprise et mérite donc toute votre attention. Le nom de domaine devra être considéré sous trois aspects :

  • la crédibilité car il véhicule l'image de l'entreprise,
  • sa disponibilité, le nom de domaine qui vous intéresse peut être déjà réservé,
  • la pérennité avec les risques relatifs aux droits des tiers et le maintien non garanti du nom de domaine.

Stratégie de nom de domaine

Choisissez vos noms de domaine avec soin : ils sont le signe distinctif de l'entreprise sur Internet, le visiteur vous juge sur votre enseigne. Maintenant que les noms de domaine incluant des mots-clés ne sont plus favorisés par les moteurs de recherche, le bon choix pour une entreprise est de réserver un nom de domaine correspondant au nom de l'entreprise. Que l'entreprise soit existante ou en création, il convient d'anticiper son développement. Des extensions étrangères pourront être envisagées pour chaque pays, éventuellement consolidées par un .eu pour le site corporate. Les noms de domaine ne seront pas forcément identiques dans les différents pays si le nom contient un terme significatif.

Les noms des marques, des produits ou des concepts de l'entreprise devront aussi être pris en compte. Une approche purement défensive — consistant à réserver des noms de domaine pour empêcher un concurrent de s'en emparer — peut vite s'avérer ruineuse avec les nouvelles extensions. Il est préférable de se concentrer sur les noms et marques qui seront effectivement utilisés et potentiellement utilisés.

Si votre choix porte sur un nom de domaine en relation avec votre métier ou vos services, les mots devront être séparés par des tirets, seuls à être considérés par les moteurs comme des séparateurs. Par exemple, pour les moteurs, vent-solaire.net parle de vent et de soleil mais ventsolaire.net est un mot inconnu du dictionnaire. Attention à ne pas réserver d'EMD  car leur utilisation est risquée.

Le .com est l'extension générique la plus prisée mais ne pas oublier que le .fr présume un site en français, qui s'adresse à une cible française dans une relation de proximité. D'autres extensions sont possibles :

  • génériques, net, biz, info, org... mobi est devenu obsolète avec les développements optimisés pour mobiles
  • géographiques, nationales ou locales, fr, es, de, it, paris, bzh, corsica...
  • thématiques, theater, news, golf, taxi...

Vérifiez les droits des tiers

Pour vérifier l'existence d'un nom ou d'une marque faites une recherche auprès de l'INPI sur le terme envisagé et dans la classe de produits ou services qui vous correspondent. Le détenteur d'une marque déposée antérieurement au nom de domaine aura toujours priorité en cas de recours judiciaire. Si vous souhaitez vérifier à qui appartient un nom de domaine utilisez un service d'identification tel que who.is.

Vérifiez la disponibilité pour les extensions souhaitées

Les principales extensions (com, fr, net) doivent être réservées si possible, mais aussi celles des pays dans lesquels vous projetez d'avoir une activité. La disponibilité et les coûts des extensions, y compris les plus exotiques, peuvent être vérifiés auprès d'un registrar tel que EuroDNS. Certaines extensions sont soumises à des restrictions, comme de devoir disposer d'une adresse physique dans un pays de l'union européenne ou dans le pays même.

Votre démarche concernant les noms de domaine doit être effectuée très tôt car la règle d'attribution des bureaux d'enregistrement est généralement celle du premier arrivé premier servi.
Attention à la confidentialité de vos recherches, assurez-vous d'être en connexion sécurisée https pour effectuer vos requêtes de disponibilité des noms de domaine. Certains registrars ou revendeurs proposent un formulaire non sécurisé (http) . Le risque de voir votre nom de domaine réservé par un pirate qui aura capté votre requête n'est pas nul.

Maintenez votre portefeuille de noms de domaines

Si vous gérez vous-même vos noms de domaines soyez vigilant sur 2 points : la validité de votre adresse e-mail permanente et les dates d'échéance des noms de domaines afin d'éviter qu'ils ne tombent dans le domaine public...

Transférer un nom de domaine consiste à en confier la gestion, généralement lors de la refonte d'un site web, à un autre prestataire. L'opération, assez complexe car bien sécurisée chez les différents registrars, dépasse le cadre de cet article. Cependant ce doit être pour vous l'occasion de vous assurer auprès du nouveau prestataire, celui qui initie le transfert, que les informations associées (nom du correspondant, e-mail, adresse) sont bien à jour.

Vous pouvez faire réserver / transférer votre nom de domaine par votre prestataire web mais à condition d'être sûr de son honnêteté. S'il profite de l'occasion pour se déclarer lui-même propriétaire, vous aurez des difficultés à récupérer votre nom de domaine le moment venu et peu d'autres solutions que d'intenter une action arbitrale (procédure UDRP) ou équivalent français SYRELI, voire judiciaire.

En revanche vous pouvez confier vos affaires à Vent Solaire : vous êtes assuré d'avoir un partenaire de confiance qui vous conseillera au mieux de vos intérêts et qui pourra gérer l'ensemble de vos services Internet, noms de domaines, renouvellements, hébergement et maintenance des sites, adresses e-mail, espace de stockage.

Tweeter