Vitesse d'affichage des pages web

La vitesse de chargement et d'affichage des pages favorise la fréquentation du site et le taux de conversion, toutes les études le prouvent.

Une enquête de Brocade conclut que plus des deux tiers des internautes considèrent la lenteur d'affichage des sites comme le critère le plus irritant, au point de les amener à dénigrer ces sites auprès de leurs proches.
Une étude neurologique menée par CA montre que les utilisateurs de sites web peu performants subissent un "web stress" important.

Par ailleurs les moteurs de recherche, qui tentent de simuler le comportement des internautes, se préoccupent tous de la rapidité d'affichage des pages. Google prend en compte ce critère depuis peu pour le référencement des sites.

Avez-vous besoin d'autres arguments ?

Malheureusement, beaucoup de sites sont lents. Les causes, bien connues, sont rarement prises en considération par les agences web tant cela remet en cause leurs habitudes de travail :

  • le code bouffi : certains logiciels de création de pages (vous avez dit Microsoft ?) et plus généralement les outils de CMS et de boutiques de e-commerce produisent un code HTML ventripotent, néfaste au 110m haies ;
  • les tables : normalement les tables ne devraient être utilisées que pour présenter des données tabulaires. Cependant depuis longtemps et aujourd'hui encore on les utilise pour la mise en page. Pour cela on place les textes, les images, etc dans des cellules dont les bordures sont rendues invisibles. La conséquence ? Une inflation de code inutile ;
  • le Web 2.0 : à grand renfort de JavaScript et de Flash, les pages dynamiques apportent un agrément d'utilisation mais présentent de l'embonpoint par rapport aux pages statiques ;
  • les images : elles sont souvent présentes en quantité excessive, pas toujours optimisées pour le web ni assorties de leur déclaration de dimensions, ce qui pénalise les temps de chargement ;
  • les feuilles de styles : les CSS sont parfois intégrées dans la page HTML au lieu d'être regroupées dans un fichier externe, souvent mal construites et trop nombreuses.

Mais au-delà de toute considération googueulienne ou mercantile, la rapidité d'affichage est un critère orienté utilisateur. Elle est une forme de respect. Quel utilisateur est prêt à attendre cinq secondes pour afficher la page demandée ?

Tweeter