Référencement naturel et référencement payant

La recherche d'efficacité conduit de nombreux référenceurs à utiliser des pratiques abusives afin d'obtenir un positionnement rapide et optimisé, alors que ces pratiques sont risquées pour les clients…

Les algorithmes utilisés pour le classement des résultats des moteurs de recherche étant connus dans leurs grandes lignes, il est tentant d'améliorer le positionnement de son site en contournant les règles. Nombre d'acteurs du référencement ont franchi le pas et "poussé" l'optimisation des sites de leurs clients au mépris des bonnes pratiques, se livrant ainsi au spamdexing. Il est vrai qu'à leur décharge, ils subissent la pression de ces mêmes clients qui payent pour obtenir des résultats probants.

Les conséquences pour ces derniers, outre le risque d'être dénoncés par des concurrents exaspérés, sont d'être découverts par les moteurs de recherche et d'être pénalisés voire même blacklistés. La loi française prévoit quant à elle des sanctions civiles et pénales pour le préjudice subi, tant par les moteurs que par les utilisateurs (voir l'article d'Arnaud Dimeglio).

En revanche, le référencement naturel s'impose comme une alternative sûre et fiable. La seule difficulté est pour les agences car la méthode nécessite de posséder plusieurs expertises. Pour le client, c'est comme rouler sur l'autoroute avec son régulateur de vitesse calé à 130 :

  • moins anxiogène (risque de radar | risque de sanction)
  • moins accidentogène (dû à la survitesse | blacklistage)
  • l'assurance de l'efficacité (arriver en vie | être bien positionné)
  • money friendly (6 l / 100 km | paiement une fois pour toutes)

Si vous voulez continuer à être bien positionné dans les moteurs de recherche plusieurs années après la création de votre site sans devoir payer chaque année 200 à 300 € par mot-clé, optez pour le référencement naturel.

Et quant à la méthode de référencement, à la conception ou après réalisation, la comparaison est simple. Si vous voulez faire construire une maison bien isolée, choisirez-vous une conception qui intègre les bonnes pratiques environnementales ou vous occuperez-vous de l'isolation après qu'elle soit terminée ?

Tweeter